LE QI GONG

Le Qi Gong, littéralement travail (gong) sur l’énergie (Qi), désigne un ensemble de pratiques physiques, mouvements et respirations, issues de la sagesse chinoise, qui visent à harmoniser le corps, le souffle et l’esprit pour trouver en soi un équilibre et prolonger la longévité en santé. A travers des mouvements doux, amples et fluides, accessibles à tous et effectués le corps détendu et l’esprit serein, certains points d’acupuncture et certaines zones du corps sont activés pour améliorer la santé. Certains Qi Gong spécifiques ont prouvé leur capacité de consolidation de la santé de maladies chroniques telles le cancer. Je propose dans mes cours un qi gong plus général dit de prévention et de maintien de la santé.

Je chemine avec cette pratique depuis plus de vingt ans. A 27 ans, alors que je séjournais chez mon oncle et ma tante, ils découvraient la géobiologie et m’ont permis de ressentir une sensation concrète dans ma main à certains endroits précis de la terre. Face à ma curiosité, ils m’ont conseillé de pratiquer le Tai Chi Chuan et la méditation, le Qi Gong en constitue l’échauffement. Après quelques années de pratiques, j’ai souhaité comprendre ces sensations toujours plus présentes et j’ai suivi une formation professionnelle de Qi Gong, passé les examens officiels du Temps du Corps et le la Fédération pro Qi Gong et poursuivi ma formation en médecine chinoise au sein de l’école Nonindo par le biais du shiatsu, une technique de massage par pression sur des points d’acupunctures qui équilibre le corps pour laquelle j’ai été diplômée en 2018.

La recherche de l’équilibre est essentielle au Qi Gong. L’équilibre dans tous les sens du terme, sur le corps lui-même pour garder longtemps notre équilibre bien sûr mais aussi entre le corps et l’esprit. Chacun de nos organes est relié à une émotion, l’esprit calme est donc nécessaire pour se poser, s’ancrer dans la terre, avoir les reins solides. La détente et l’ancrage constituent donc les deux piliers essentiels de la pratique du Qi Gong. Dans l’état de calme, notre énergie circule aisément, les mouvements sont donc tournés vers cet objectif. Ce relâchement en position verticale, entre le ciel et la terre en nous, tout en gardant l’esprit concentré sur le mouvement et la respiration naturelle induisent un état propice au calme du corps et de l’esprit. Ce calme dans la verticalité est obtenu par l’ancrage. L’ancrage est une pratique physique, une expérience concrète qui évolue au fur et à mesure de la pratique. Un maître de Tai Chi Chuan célèbre, Chen Man Chin, rapporte dans son ouvrage qu’il sentait un ancrage de plusieurs mètres dans la terre !

Le Qi Gong est ainsi une des techniques qui permet d’entrer en soi-même pour faire l’expérience d’un autre élément de l’être humain, théorisé par la médecine chinoise, auquel nous avons accès simplement. Nous seulement il améliore la santé, mais il propose des moyens pour entrer dans un état de calme, propice au bien-être et à la clarté d’esprit.

Nadine Susani, association Envol du Souffle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s